Energies renouvelables : où en est la consommation des pays de l'UE ?

despasquier(1)

L'objectif 2020 mis en place par les Pays membres de l'Union Européenne favorise la transition énergétique.

La consommation d'Energies renouvelables en Europe

L'Union Européenne s'est fixée une consommation de 20% d'énergie renouvelable pour 2020. En 2015, 17% est déjà atteints. Ce bilan est très positif malgré certains pays étant moins réactifs.

Ce qui est mis en place

Chaque pays possède ses ressources d'énergie, donc les objectifs varient selon chaque pays. Un plan d'action national personnalisé a été mis en place pour atteindre ces objectifs en 2020.

Ce plan couvre plusieurs critères d'action

  • Le développement des énergies renouvelables pour la production d’électricité, le chauffage, et le secteur des transports (utilisation de biocarburants et mise en service de transports électriques).
  • Les mesures politiques à mettre en place pour atteindre ces objectifs.
  • Une politique spécifique en faveur du développement de la biomasse.
 

Quels résultats en Europe ?

Certains pays sont remarquable en résultat en ayant dépassé leur quota prévu en 2015, comme la Suède avec 54 %, la Finlande avec 39 %, la Lettonie avec 37 % ou encore l'Autriche et le Danemark avec près de 32 %.

Cependant, la France est située dans le bas du classement...

Afin d’atteindre l’objectif fixé par l’Europe, la France a mis en place un certain nombre de mesures, notamment financières, réglementaires, fiscales et informatives. Au niveau financier, la France a encouragé les rénovations grâce à de nombreuses aides comme le CITE (Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique), la TVA à taux réduit , l’éco-prêt à taux zéro, et les aides de l’Anah .

Les autres mesures réglementaires consistent à établir les certificats d’économies d’énergie, à effectuer les diagnostics de performance énergétique ou encore à développer les programmes de qualifications pour les professionnels du bâtiment. Enfin, au niveau fiscal, la prime à la casse et les bonus écologiques pour favoriser l’achat de véhicules moins polluants.