Les poêles Harman - Une technologie unique

chauffage poele despasquier28/01/19 

La performance repose d’abord sur la qualité du combustible. Le granulé de bois est sec et dense (qualité Cogra : 6 % humidité sur brut et densité 1,2). Sa granulométrie est régulière. La combustion est une oxydation. La surface d’échange, donc d’oxydation, correspond à la surface développée de chaque granulé en combustion. Le choix du mode d’alimentation est de première importance car il va conditionner la mise en œuvre de cette réaction.

 

L’alimentation par le bas procure un flux de combustible régulier, constant et sans à-coups. Ce système est très efficace et permet d’obtenir une remarquable hygiène de combustion quelle que soit la puissance appelée.
Le dispositif d’allumage, remarquable, chauffe l’air de combustion jusqu’à enflammer les premiers granulés grâce à un élément situé à l’intérieur du brûleur. Une fois l’allumage effectué, il n’y a plus que de l’air frais qui traverse cette résistance.
Le ratio air/combustible, donnée fondamentale, est toujours optimal.
À très bas régime notamment, le fonctionnement est performant et assuré, sans risque d’arrêt intempestif.
De plus, l’apport de granulés par le fond du brûleur induit un léger mais très utile mouvement du lit de combustion qui améliore ainsi la circulation de l’air entre les granulés et favorise l’oxydation.

En dépit de la remarquable qualité de cette forme d’énergie-bois, la combustion des granulés génère des cendres (0,7 % selon Din+).

Les poêles HARMAN disposent d’une alimentation par le bas.

Cela permet, par le fonctionnement même du poêle, d’évacuer les cendres automatiquement.
En effet, avec ce système, l’alimentation en granulés pousse les cendres hors du brûleur de façon continue.
Les cendres tombent naturellement par gravité dans le cendrier que l’on pourra vider au bout de 8 semaines sans arrêter le poêle !

Dans les poêles à pellets traditionnels, ces cendres s’accumulent dans l’espace où arrive l’air comburant et, en entravant l’apport d’oxygène, perturbent la combustion.
Aussi est-il nécessaire, pour pallier cet inconvénient, d’éteindre l’appareil et de le laisser refroidir afin d’évacuer les cendres (en moyenne 2 fois/semaine)

Grâce à l’expertise de HARMAN, vous êtes libéré d’une contrainte pesante.
Il vous suffit de remplir la trémie, de sélectionner la température, et votre HARMAN fera le reste !

 

Vous souhaitez une étude pour connaitre le poêle adéquate à votre foyer ? Contactez DES PASQUIER.