Principe et fonctionnement d'une VMC double flux

Avant de comprendre l'intérêt de la VMC à double flux, voici le principe de base de la VMC simple : l'air neuf entre dans le logement à travers des entrées ouvertes sur l'extérieur pour être ensuite évacuée par les bouches d'extraction, une fois chargé en humidité.

Comment fonctionne la VMC à double flux ?

Elle croise l'air "neuf" et l'air "pollué" par un système d'échangeur thermique, sans que les flux se mélangent. L'air neuf est ainsi réchauffé.


Les avantages de la VMC double flux

Dans un logement, l'air chaud a tendance à monter au niveau du plafond. En cas de ventilation naturelle, cet air chaud se perd en s'échappant par les fenêtres ouvertes lors de l'aération. Idem avec une ventilation simple flux, qui éjecte la chaleur en même temps que l'air vicié.

La VMC double flux est capable de brasser l’air de l'habitation et de réutiliser les calories présentes dans l'air extrait pour en profiter. Elle est équipée de filtres qui protègent l'échangeur thermique contre le risque d'encrassement et qui améliorent également la qualité de l'air intérieur en freinant l'arrivée de poussières ou de pollens. Le confort thermique est amélioré et l'atmosphère est plus saine.

Conclusion
La VMC double flux propose une solution performante pour renouveler l'air intérieur, évacuer les polluants et l’excès d’humidité une fonction essentielle dans un bâtiment. De plus, elle permet de réaliser des économies d'énergie grâce à son système de récupération de chaleur.